#coronavirus #COVID19 En direct | Coronavirus : réouverture des restaurants le 20 janvier peu probable, vaccination lancée pour les soignants – DNA – Dernières Nouvelles d'Alsace

#coronavirus #COVID19

9h19 : Un Britannique reçoit la première injection du vaccin AstraZeneca/Oxford

Le Royaume-Uni est devenu lundi le premier pays à administrer à sa population le vaccin développé par le laboratoire britannique AstraZeneca et l’université d’Oxford, accélérant ainsi sa campagne de vaccination lancée début décembre, face à l’aggravation de la pandémie de coronavirus.

Brian Pinker, Britannique de 82 ans sous dialyse, a reçu à l’hôpital Churchill de l’université d’Oxford la première injection de ce vaccin « national », dont 520 000 doses sont prêtes à être distribuées, a indiqué le service public de santé britannique (NHS) dans un communiqué. 

9h : « Surveiller de près le variant britannique »

« Il faudra surveiller d’extrêmement près ce variant britannique du Covid, c’est vraiment l’inquiétude du moment, affirme le professeur Arnaud Fontanet sur franceinfo. Il peut vraiment nous précipiter dans une situation extrêmement complexe. »

Il faut « une surveillance qui permette de détecter sa présence sur le territoire, d’aller sur ces cas et d’organiser une surveillance extrêmement agressive », estime-t-il.

8h53 : « La vraie échéance » de vaccination, « c’est fin mars »

Sur franceinfo, l’épidémiologiste Arnaud Fontanet estime qu' »il ne faut pas tout faire reposer sur le vaccin actuellement » et ne pas oublier la situation épidémiologique elle-même, avec notamment la découverte de nouveaux variants du virus.

Je suis d’accord pour dire que ça va trop lentement et qu’il est important d’atteindre des chiffres meilleurs et vite, mais la vraie échéance c’est fin mars, quand on aura entre cinq à dix millions de personnes vaccinées (…). Avant, ça impactera très peu.

« On peut estimer que 12% des Français ont attrapé le Covid-19. Ce virus s’arrêtera de circuler de façon épidémique quand au moins la moitié des personnes auront été immunisées, a-t-il ajouté. Il faut que la population comprenne qu’on ne sortira de cet enfer que quand on atteint cette immunité collective. Ce sera par le vaccin. »

08h45 : « Un petit peu de sensibilité à l’épaule » : le premier soignant vacciné raconte

« Ceux qui n’ont pas encore l’expérience, peut-être qu’ils sentiront un petit peu de sensibilité à l’épaule, peut-être qu’ils auront l’impression d’être, pas fébriles mais un peu chauds le soir, et puis fatigués. Ça a été mon cas et ça m’a surpris, mais sans problème », a raconté Jean-Jacques Monsuez, premier soignant vacciné, sur franceinfo.

Ce cardiologue de l’hôpital René-Muret de Sevran (Seine-Saint-Denis) précise s’être fait vacciner par « discipline », notamment pour protéger ses collègues. Il a reçu une injection le 27 décembre, au jour du lancement de la campagne de vaccination en France.

08h07 : « Mieux vaut un virus 50 % plus mortel que 50 % plus transmissible », pour Guillaume Rozier

« Beaucoup d’éléments vont dans le sens d’une variante plus transmissible. Or, c’est pire d’avoir un virus qui se transmet plus vite, qu’un virus plus mortel. Il vaut mieux un virus 50 % plus mortel, qu’un virus 50 % plus transmissible. Cela peut sembler contre-intuitif mais, à moyen terme, un virus plus transmissible causera plus de morts qu’un virus plus mortel. »

Retrouvez l’interview de Guillaume Rozier, fondateur de Covid Tracker et ingénieur en informatique spécialisé dans le traitement des masses de données.

7h35 : Un bébé de 18 jours touché par le coronavirus dans la Loire

« On a vécu une semaine dans un tunnel d’horreur », témoignent les parents du petit garçon au Progrès. Ce sont d’abord eux qui contractent le virus et développent des symptômes : grosse fièvre, toux, fatigue. « Notre fils est venu au monde le 10 décembre, on s’est inquiétés, avec ce nouveau-né de 18 jours à la maison. Les médecins nous ont dit qu’il n’y avait aucun risque. On a décidé de porter quand même le masque. Mais c’était trop tard, notre bébé a été infecté », expliquent ces parents de la région de Roanne, dans la Loire.

Le bébé est hospitalisé d’urgence le 28 décembre. Il restera trois jours à l’hôpital. « Les médecins ne pensaient pas avoir affaire au Covid car il n’y avait jamais eu de cas de bébé positif à Roanne », appuie le père de l’enfant. Qui ajoute : « On a eu de la chance, le virus a provoqué de la fièvre mais de conséquences respiratoires. On a vécu une semaine dans un tunnel d’horreur. »

7h30 : Vaccination : au tour, ce lundi, des soignants de 50 ans et plus

La campagne de vaccination, qui a démarré avec lenteur en France, accélère dès ce lundi avec la possibilité pour les soignants de 50 ans et plus qui le souhaitent de se faire vacciner. Initialement, ils auraient dû attendre jusqu’à fin janvier ou début février.

7h25 : Télétravail et vaccination pour les frontaliers français au Luxembourg

Le Luxembourg a prévu des mesures à destinations des frontaliers français. Le Grand-Duché a ainsi inclut les « frontaliers actifs » dans sa campagne de vaccination, selon Le Républicain lorrain. Autre mesure qui touche directement les travailleurs français au Luxembourg : le recours « renforcé » au télétravail, demandé par le Premier ministre luxembourgeois en ce début d’année. Il est recommandé pour « tous ceux dont l’activité est compatible » avec le travail à distance, avec cotisations et couverture au Luxembourg assurées jusqu’à au moins fin juin.

7h10 : Une réouverture des restaurants le 20 janvier peu probable

Fin novembre, le chef de l’État avait fixé une échéance pour la réouverture des restaurants : le 20 janvier. Alors que l’épidémie en France est dans un plateau, et que les conséquences des fêtes de fin d’année ne se font pas encore ressentir, cette échéance serait d’ores et déjà repoussée, selon RTL.

« Ça ne sera pas le 20 janvier », ont indiqué plusieurs sources gouvernementales à la radio, qui précise que l’annonce officielle de la mesure devrait être faite par le Premier ministre Jean Castex dans les prochains jours.

6h30 : « Le nouveau variant est beaucoup plus contagieux », selon Nathan Peiffer-Smadja

Nathan Peiffer-Smadja, infectiologue à l’hôpital Bichat, s’exprime l’impact du nouveau variant du virus.

6h25 : Plus de 1,83 million de morts

La pandémie a fait au moins 1 835 824 morts dans le monde pour plus de 84,5 millions de personnes contaminées, selon un bilan établi dimanche d’après des chiffres officiels.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 351 452 décès pour plus de 20,6 millions de cas. Suivent le Brésil (196 018 morts) et l’Inde (149 435 morts).

Ces chiffres ne tiennent pas compte des révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques, comme en Russie, en Espagne et au Royaume-Uni. 

6h20 : Le Royaume-Uni commence à injecter le vaccin d’AstraZeneca et Oxford ce lundi

Le Royaume-Uni devient lundi le premier pays à administrer à sa population le vaccin du laboratoire britannique AstraZeneca et de l’Université d’Oxford contre le Covid-19, tout en envisageant un nouveau tour de vis sévère pour freiner l’aggravation de la pandémie.

Le vaccin d’AstraZeneca-Oxford est moins coûteux, plus facile à stocker et donc plus adapté à une campagne d’immunisation à grande échelle que ceux de ses concurrents Moderna et Pfizer-BioNTech, déjà approuvés et distribués dans plusieurs pays, notamment aux États-Unis.

Le vaccin Pfizer-BioNTech a déjà été injecté à plus d’un million d’habitants du Royaume-Uni depuis le lancement de la campagne de vaccination début décembre.

Les autorités britanniques ont commandé 100 millions de doses du vaccin d’AstraZeneca-Oxford, dont 520 000 sont prêtes lundi, selon le ministère de la Santé. En Angleterre, des centaines de nouveaux centres de vaccination doivent ouvrir cette semaine, qui s’ajouteront aux 730 déjà en place.

6h17 : 35 Français tirés au sort dès lundi pour se prononcer sur la stratégie vaccinale

Quelque 35 Français vont être tirés au sort ce lundi pour former un « collectif de citoyen », chargé de se prononcer sur la stratégie vaccinale en France alors qu’elle fait l’objet de critiques à cause de sa lenteur.

6h15 : Les enfants iront à l’école ce lundi « comme prévu »

Les enfants et adolescents français iront à l’école ce lundi « comme prévu », a indiqué dimanche le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer, promettant une rentrée « selon le protocole sanitaire renforcé ».

« On va déployer encore plus fortement les tests », a ajouté le ministre, alors que des inquiétudes pointent une flambée de l’épidémie avec le retour des enfants à l’école et la détection en France de deux variants du Covid identifiés au Royaume-Uni et en Afrique du Sud.

6h12 : Gouvernement français sous pression pour la campagne vaccinale, crainte d’un rebond du virus, restrictions plus dures envisagées au Royaume-Uni… Suivez les évolutions de la pandémie en France et dans le monde ce lundi 4 janvier.

6h10 : Bonjour à tous et bienvenue dans ce direct consacré à l’épidémie de coronavirus.



Source

Powered by moviekillers.com