#coronavirus #COVID19 L'agence régionale de santé confirme le lancement de la vaccination contre le Covid-19 ce mardi dans le Loiret – France Bleu

#coronavirus #COVID19

Comme indiqué par France Bleu Orléans jeudi dernier, la campagne de vaccination débutera ce mardi dans le Loiret. Deux premiers Ehpad sont concernés, indique Laurent Habert, directeur de l’agence régionale de santé en Centre-Val de Loire : les personnels et les résidents seront donc vaccinés à partir du 5 janvier, dans un Ehpad d’Orléans, ainsi que l’Ehpad « La Chanterelle » de Coullons, au sud de Gien, où la majorité des résidents a donné son accord pour se faire vacciner et où tout est prêt.

Les soignants et les résidents des Ehpad du CHRO vaccinés eux aussi à partir de cette semaine

« La campagne va se dérouler toute la semaine, et tout le mois dans le Loiret », indique Laurent Habert. Et « dès le milieu de cette semaine », le CHRO (centre hospitalier régional d’Orléans) va également pouvoir vacciner contre le Covid-19 ses personnels de plus de 50 ans et les résidents de ses Ehpad. Rappelons que la vaccination en France sera effectuée avec le vaccin Pfizer BioNTech.

Où est le vaccin ?

Les conditions de stockage sont très particulières, rappelle le patron de l’ARS Centre-Val de Loire, puisque le vaccin doit être stocké à -80 degrés : « il se trouve dans des plateformes logistiques et dans les principaux centres hospitaliers de la région, dont celui d’Orléans », où le super congélateur est arrivé à la semaine dernière.

Laurent Habert, directeur de l'Agence régionale de santé en Centre-Val de Loire
Laurent Habert, directeur de l’Agence régionale de santé en Centre-Val de Loire © Radio France
Marine Protais

Quant à la lenteur supposée de la campagne de vaccination en France, en comparaison de certains pays voisins comme l’Allemagne ou le Royaume-Uni, Laurent Habert estime que la stratégie de la vaccination des résidents des Ehpad en premier est « la bonne stratégie, celle recommandée par la Haute Autorité de Santé : les personnes en Ehpad sont les plus fragiles, les plus à risques car elles vivent en collectivité, on a vu qu’il y avait des malades, des décès, il faut donc les vacciner en priorité ».



Source

Powered by moviekillers.com