#coronavirus #COVID19 EN DIRECT – Coronavirus : en France, la campagne de vaccination s'accélère – Europe1

#coronavirus #COVID19

EN DIRECT

En France, les autorités continuent de guetter un éventuel rebond de l’épidémie de coronavirus après les fêtes. Alors que les hospitalisations et réanimations sont à nouveau en légère hausse, le gouvernement doit également faire face à la polémique sur la lenteur de la campagne de vaccination, et les craintes engendrées par la rentrée scolaire. Dans le reste de l’Europe, le Royaume-Uni, qui a déjà vacciné plus d’un million de personnes, commence lundi à injecter le vaccin élaboré par AstraZeneca et Oxford, moins couteux et plus facile à stocker que le Pfizer-BioNTech. Une première dans le monde.

Suivez en direct l’évolution de la situation. 

Les principales informations à retenir : 

  • En France, les hospitalisations et réanimations sont en légère hausse
  • Le gouvernement veut accélérer la campagne de vaccination
  • La rentrée scolaire est attendue avec appréhension par certains parents et syndicats

Légère hausse des hospitalisations et réanimations

Plus de 12.000 nouveaux cas confirmés du Covid-19 ont été enregistrés en 24 heures en France où le nombre de patients hospitalisés a légèrement augmenté et le nombre de morts a dépassé les 65.000, selon les chiffres publiés dimanche par Santé Publique France.

Le nombre de cas enregistrés a été de 12.489 en 24 heures, contre 3.466 samedi. Avec 116 nouveaux décès à l’hôpital en 24 heures, le Covid-19 a désormais causé la mort de 65.037 personnes en France depuis le début de l’épidémie. Le nombre de patients hospitalisés pour Covid-19 est de 24.780, soit 322 de plus que samedi, avec 657 nouvelles admissions dans la journée. Le nombre de malades en réanimation ou soins intensifs est également en légère hausse, avec 2.665, soit 33 de plus que samedi, avec 101 nouvelles admissions.

Le gouvernement veut accélérer sur les vaccinations

Alors que la polémique enfle autour de la lenteur de la campagne de vaccination, l’exécutif veut accélérer. Dans Le Parisien dimanche, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a annoncé une accélération de l’arrivée des doses chaque semaine et un renforcement des moyens pour les transférer aux Ehpad.

Dès lundi, les soignants de 50 ans et plus pourront tous commencer à être vaccinés, Olivier Véran ayant avancé leur tour de plusieurs semaines. Certains n’ont même pas attendu cette date: à l’Hôtel-Dieu à Paris, et au CHRU de Nancy, les premières injections ont été faites ce week-end.

La rentrée scolaire inquiète parents et syndicats

De nombreux parents mais aussi plusieurs syndicats s’inquiètent du risque d’un rebond de l’épidémie de coronavirus favorisé par le retour de milliers d’élèves dans les établissements à partir de lundi. Dimanche, sur BFM-TV, le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer a assuré que les enfants iraient à l’école « comme prévu », tout en ouvrant la porte à des ajustements au cas par cas. Invité d’Europe 1, Jean-Rémi Girard, président du Syndicat national des lycées et collèges (SNALC), regrette lui le manque d’anticipation de l’exécutif.

Une réouverture des restaurants le 20 janvier ? « Peu probable »

Du côté des restaurants, l’avenir s’assombrit encore un peu plus. Invité dimanche d’Europe 1, le ministre délégué aux petites et moyennes entreprises Alain Griset a jugé qu’au regard de la situation épidémique, il paraissait « peu probable » que ces établissements puissent rouvrir leurs portes le 20 janvier. 

« Nous attendons de voir de quelle façon les week-ends de fêtes vont impacter ou pas la pandémie, et c’est ensuite, au regard de ces éléments, vers le 10 janvier, qu’on pourra prendre une décision définitive », a-t-il ajouté. 

Le Royaume-Uni commence à injecter le vaccin élaboré par AstraZeneca et Oxford

Le Royaume-Uni devient lundi le premier pays à administrer à sa population le vaccin du laboratoire britannique AstraZeneca et de l’Université d’Oxford contre le Covid-19, tout en envisageant un nouveau tour de vis sévère pour freiner l’aggravation de la pandémie. Le vaccin d’AstraZeneca-Oxford est moins coûteux, plus facile à stocker et donc plus adapté à une campagne d’immunisation à grande échelle que ceux de ses concurrents Moderna et Pfizer-BioNTech, déjà approuvés et distribués dans plusieurs pays, notamment aux Etats-Unis.

Le vaccin Pfizer-BioNTech a déjà été injecté à plus d’un million d’habitants du Royaume-Uni depuis le lancement de la campagne de vaccination début décembre

Les campagnes de vaccination s’accélèrent dans plusieurs pays

La campagne de vaccination aux Etats-Unis monte en puissance et pourrait atteindre un million d’injections par jour, ont assuré des responsables face aux critiques sur son retard initial dans un pays qui vient de franchir la barre des 350.000 morts.  « Ces dernières 72 heures, 1,5 million de premières injections ont été enregistrées, ce qui fait 500.000 par jour », a précisé le médecin en chef des Etats-Unis, Jerome Adams.

En Israël, ce sont deux millions de personnes qui auront reçu la double injection du vaccin d’ici fin janvier, ont affirmé les autorités du pays, où un troisième confinement est en vigueur. La campagne de vaccination nationale a été lancée le 19 décembre à cadence forcée par Benjamin Netanyahu. Le Premier ministre avait reçu en direct à la télévision sa première injection du vaccin du duo américano-allemand Pfizer-BioNtech.

De son côté, l’Inde a autorisé l’utilisation, « pour un usage restreint dans des situations d’urgence », de deux vaccins, l’un développé par AstraZeneca et l’Université d’Oxford et l’autre par la firme pharmaceutique indienne Bharat Biotech, a annoncé l’autorité locale de régulation du médicament.

Plus de 1,83 million de morts

La pandémie a fait au moins 1.835.824 morts dans le monde pour plus de 84,5 millions de personnes contaminées, selon un bilan établi par l’AFP dimanche en milieu de journée d’après des chiffres officiels. Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 350.214 décès pour plus de 20,4 millions de cas. Suivent le Brésil (195.725 morts) et l’Inde (149.435 morts).

Ces chiffres ne tiennent pas compte des révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques, comme en Russie, en Espagne et au Royaume-Uni.



Source

Powered by moviekillers.com