#coronavirus #COVID19 Coronavirus : quel est le profil des personnes en réanimation dans la région ? – LyonCapitale.fr

#coronavirus #COVID19

Service de réanimation de l’hôpital de la Croix-Rousse des Hospices Civils de Lyon. @Lionel De Souza _ avril 2020

Âge, sexe, comorbidités… Quelles sont les caractéristiques des personnes admises en réanimation dans les hôpitaux d’Auvergne-Rhône-Alpes entre le début de la deuxième vague de coronavirus et le 17 novembre dernier ?

Depuis la deuxième vague de coronavirus, la région Auvergne-Rhône-Alpes est la région la plus touchée de France. A l’hôpital, il y a plus de deux fois plus de patients COVID-19 qu’au pic de la première vague. Dans les services de réanimation, il y a également plus de personnes positives au coronavirus qu’au pire de l’épidémie au printemps dernier. Quelles sont leurs caractéristiques pour cette deuxième vague ?

Un tiers des patients a entre 45 et 64 ans

D’après les chiffres de Santé publique France sur la deuxième vague de coronavirus, entre le 5 octobre et le 17 novembre, le profil des patients admis en réanimation est similaire à celui de la première vague. Dans les services de réanimation de la région, l’âge médian des patients COVID-19 est de 68,9 ans. Les plus représentés sont les 65-74 ans (41 % des patients). Au total, 65 % des patients admis en réanimation ont plus de 65 ans. Les moins de 65 ans ne sont pas en reste malheureusement, car un tiers de patients a entre 45 et 64 ans. En revanche, seuls 4 % des patients ont moins de 45 ans, ce qui représente 19 jeunes adultes et un enfant.

Trois fois plus d’hommes en réanimation

A l’échelle nationale, les hommes sont sur-représentés dans les services de réanimation suite à une infection au coronavirus. C’est particulièrement vrai dans la région Auvergne-Rhône-Alpes pour cette deuxième vague. Dans les services de réanimation, il y a trois fois plus d’hommes que de femmes.

Des patients souffrant d’obésité et/ou d’hypertension artérielle

Pour 87 % des patients admis en réanimation pendant cette deuxième vague, au moins une comorbidité était renseignée. La plus fréquente est l’obésité, avec un IMC supérieur à 30, qui concerne la moitié des patients en réanimation (49 %). Dans une proportion quasiment équivalente (48 %), les patients souffrent également d’hypertension artérielle, ces deux comorbidités pouvant être associées pour un seul et même patient. Dans des pourcentages plus faibles, viennent ensuite le diabète (35 % des patients) et les pathologies cardiaques (22 %) et pulmonaires (22 % également) sous-jacentes. Une pathologie rénale est aussi à noter pour 12 % des patients et une immunodépression pour 9 %.

22 % de patients décédés en réanimation

Les patients restent en moyenne 5,7 jours en réanimation, avec une médiane de 5 jours. L’évolution des patients a été renseignée pour les trois-quarts d’entre eux. 78 % de ceux-là ont pu sortir des services de réanimation ou rentrer chez eux. Les autres, malheureusement, sont décédés.



Source

Powered by moviekillers.com