#coronavirus #COVID19 DIRECT. Coronavirus en France : 22 882 cas en 24 heures, 1138 morts de… – Linternaute.com

#coronavirus #COVID19


DIRECT. Coronavirus en France : 22 882 cas en 24 heures, 1 138 morts de plus

COVID FRANCE. D’après le bilan de Santé publique France diffusé ce vendredi, 22 882 cas de plus ont été enregistrés ces dernières 24 heures. 1 138 morts supplémentaires sont à déplorer. Un chiffre qui comprend notamment le rattrapage des données dans les Ehpad : 757 décès de plus ont été comptabilisés depuis mardi. Dans les hôpitaux, 381 morts dans la journée sont à déplorer.

Santé publique France a dévoilé son dernier bilan ce vendredi 20 novembre. 1 138 décès de plus sont à déplorer par rapport au dernier bilan. Ce chiffre s’explique par la mise à jour des données dans les Ehpad. En effet, il y a eu 757 morts du Covid-19 depuis mardi dans ces établissements, et 381 dans les hôpitaux en 24 heures. Au niveau des hospitalisations et des réanimations, les chiffres continuent de baisser.

  • 2 109 170 cas confirmés par PCR (Ehpad compris), soit 22 882 de plus
  • 107 460 cas en Ehpad (chiffre mis à jour ce soir)
  • 48 265 décès au total (Ehpad compris), soit 1138 de plus
  • 32 978 décès à l’hôpital, soit 381 de plus
  • 15 287 décès en Ehpad, soit 757 de plus depuis mardi
  • 31 906 hospitalisations en cours, soit 439 de moins
  • 4582 personnes actuellement en réanimation, soit 71 de moins
  • 1962 nouveaux admis à l’hôpital (-251) et 263 en réanimation (-48)
  • 149 521 personnes sorties de l’hôpital, soit 1952 de plus
  • Taux de positivité des tests : 15%, soit 0,5 point de moins

NB : les données relatives aux personnes hospitalisées et en réanimation présentées ci-dessus correspondent au nombre de patients en cours de soins et non au cumul depuis le début de l’épidémie. Concernant les évolutions, il faut distinguer le solde ‘net’, autrement dit l’évolution tenant compte des entrées, mais aussi des sorties et des décès, des nouveaux admis (‘brut’) présentés juste en dessous

  • Après avoir annoncé une efficacité à 90 % de son candidat vaccin contre le Covid-19, développé avec BioNTech, le laboratoire américain Pfizer a confirmé ce vendredi qu’il allait déposer dans la journée une demande d’autorisation de commercialisation aux États-Unis.
  • Dans une interview accordée au Monde, le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, a indiqué qu' »une série d’éléments suggèrent qu’on est au pic, ou pas loin en tout cas, dans certaines régions », tout en prévenant qu’il est « encore un peu tôt pour pouvoir totalement l’affirmer ». Des propos confirmés par Santé publique France dans un communiqué. « Le pic épidémique de la seconde vague a été franchi », estime l’organisme, même si les indicateurs « restent à un niveau élevé ».
  • Emmanuel Macron devrait s’adresser aux Français mardi ou mercredi soir, selon des informations du Parisien. Le chef de l’État pourrait aborder la question d’un allègement du confinement, si l’évolution de la situation sanitaire le permet.

Jeudi 20 novembre dans la soirée, Santé publique France a publié comme chaque fin de semaine son dernier point hebdomadaire sur l’épidémie pour la semaine 46 (du 9 au 15 novembre 2020). Ces points, plus détaillés que les bilans quotidiens délivrés chaque soir, éclairent chaque semaine un peu plus sur la situation sanitaire dans le pays. En résumé, SPF fait part de plusieurs bonnes nouvelles : le nombre de nouveaux cas, les nouvelles entrées à l’hôpital et les admissions en réanimations sont en baisse par rapport à la semaine 45. Autre indicateur confirmant une circulation en baisse du Covid-19, le taux d’incidence (nombre de cas pour 100 000 habitants). En France métropolitaine, il est désormais de 253, ce qui reste élevé, mais ce chiffre a quasiment diminué de moitié par rapport à la semaine dernière (443). Voici les points clés à retenir :

  • Les indicateurs de circulation du Covid-19 en France métropolitaine sont tous en diminution. Le coronavirus circule encore activement sur le territoire national, mais il a considérablement ralentit entre les semaines 45 et 46. Le taux de positivité des tests est passé de 19,9% à 16,3% (baisse dans toutes les classes d’âges) et le taux d’incidence est passé de 443/100 000 à 253/100 000 (-43%) et cela concerne également l’ensemble des classes d’âges. S’il s’agit d’une baisse notable, ce taux d’incidence reste élevé et bien au-dessus du seuil d’alerte de 100/100 000. Au niveau régional, on observe toujours des taux d’incidence très hauts en région Auvergne-Rhône-Alpes, région la plus touchée : Haute-Savoie (648/100 000), Loire (583), Savoie (581), Haute-Loire (556) et Isère (498).
  • Entre les semaines 45 et 46, une nouvelle diminution des nouveaux cas de Covid-19 est à saluer. 180 535 nouveaux cas ont été enregistrés en semaine 46 contre 301 647 en S45, soit une diminution de 40 %. Une chute qui concerne également les nouveaux cas-contacts (299 051 en S46 contre 540 600 en S45, soit -45%) et les contaminations en Ehpad avec 19 038 cas confirmés en S46 contre 21 668 (données à consolider).
  • Les chiffres à l’hôpital sont en baisse. Après avoir augmenté pendant plusieurs semaines, les déclarations de nouvelles hospitalisations pour Covid-19 ont diminué en semaine 46 : 17 390 nouvelles hospitalisations déclarées contre 19 940 en S45 (-13%). La diminution était la plus marquée en Corse (-38%), en Provence-Alpes-Côte d’Azur (-24%), en Ile-de-France (-21%), en Hauts-de-France (-20%) et en Auvergne-Rhône-Alpes (-20%), mais on note une augmentation des hospitalisations dans le Grand Est (+18%). Les déclarations de nouvelles admissions en réanimation ont également diminué en semaine 46, passant de 3 037 en S45 à 2 761 (-9%).
  • Après une hausse continue de plusieurs semaines, le nombre de décès liés au Covid-19 se stabilise. Il reste en augmentation entre les semaines 45 et 46, mais à un niveau moindre que celui observé entre S44 et S45. 2 898 nouveaux décès ont été signalé en S46 contre 2 591 en S45 (+12%). L’augmentation entre S44 et S45 était de +48%.

Lire aussi

Nouveaux cas de covid, taux de positivité des tests, part de la population testée… Linternaute vous propose de consulter gratuitement les données sur l’évolution de l’épidémie dans votre commune. Voir

 

21:48 – Hausse de mortalité : la courbe ralentit

L’Insee a confirmé une nette hausse des décès en France, indique l’AFP relayée par Le Parisien. Le nombre de morts quotidiens dans le pays, toutes causes confondues, début novembre, était supérieur de 25% aux chiffres enregistrés en 2019 à la même période. Toutefois, cette courbe semble donner des premiers signes de ralentissement.

21:33 – Les publics prioritaires pourraient être vaccinés « dans les premiers mois de 2021 »

Les publics prioritaires pourront se faire vacciner « dans les premiers mois de 2021 », a estimé ce vendredi une responsable de la Haute autorité de santé (HAS), rapporte l’AFP. Élisabeth Bouvet a précisé « ne pas craindre une pénurie ». Et d’ajouter : « On table sur deux ou trois mois pour cette étape de vaccination des personnes qui sont visées prioritairement. »

21:18 – Les chiffres sur les hospitalisations et réanimations continuent de baisser

D’après le dernier bilan de Santé publique France, 31 906 hospitalisations en cours, soit 439 de moins, et 4 582 personnes se trouvent actuellement en réanimation, soit 71 de moins. Ces données correspondent au nombre de patients en cours de soins et non au cumul depuis le début de l’épidémie. Il y a eu 1 962 nouveaux admis à l’hôpital (-251) et 263 en réanimation (-48), tandis que 149 521 personnes sont sorties de l’hôpital, soit 1 952 de plus.

20:59 – 381 décès à l’hôpital en 24 heures, 757 morts supplémentaires en Ehpad

Le dernier bilan de Santé publique France est tombé ce vendredi. Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, 2 109 170 cas ont été confirmés par PCR, soit 22 882 de plus en 24 heures. Par ailleurs, 1 138 décès ont été enregistrés par rapport au dernier bilan. Un chiffre qui comprend le nombre de décès dans les Ehpad (757 de plus depuis mardi) et le nombre de morts dans les hôpitaux (381 en 24 heures). Des données qui restent élevées, même si l’épidémie décroît depuis quelques jours.

20:44 – « Il faut écraser la courbe », alerte l’ARS Île-de-France

Il faut « écraser la courbe » pour alléger la pression sur l’hôpital, a indiqué l’ARS Île-de-France. « Il faut que les chiffres d’hospitalisation baissent, non seulement parce qu’un quart des personnes en réanimation meurent mais aussi parce qu’il faut que nous reprenions une activité normale », a déclaré ce vendredi, le directeur Aurélien Rousseau, cité par l’AFP.

20:28 – 11 803 passages aux urgences en une semaine

En semaine 46 (du 9 au 15 novembre), 11 803 passages aux urgences pour suspicion de Covid-19 ont été enregistrés par Santé publique France. Après 4 semaines consécutives de hausse et une stabilisation en semaine 45, les passages pour suspicion de coronavirus en semaine 46 étaient en baisse de 19 %.

20:14 – Nette baisse du taux d’incidence dans le Finistère

Le Professeur Éric Stindel, président de la commission médicale d’établissement (CME) du CHRU, s’est félicité d’une baisse significative du taux d’incidence dans le Finistère. « Le taux d’incidence finistérien a chuté de façon importante. De quasi 188 cas pour 100 000 enregistrés la semaine du lundi 26 octobre, nous sommes passés à 166 la semaine suivante, pour atteindre 79,8 la semaine du lundi 9 novembre », a-t-il déclaré. Quant au taux de positivité à l’échelle du département, il est passé de 10,68% à 6,66%. « Tous les indicateurs vont dans le même sens depuis trois semaines », a-t-il conclu.

19:59 – Les patchs de nicotine empêchent-ils d’être contaminés par le Covid-19 ?

L’Assistance publique – Hôpitaux de Paris va lancer une étude nationale portant sur plus de 1 600 personnes, pour savoir si le port d’un patch de nicotine empêche de contracter le nouveau coronavirus, d’après l’AFP relayée par BFMTV. Parmi ces personnes, certaines porteront des patchs pendant 4 à 5 mois tandis que d’autres auront des patchs de placebo. « Les données épidémiologiques françaises montrent un taux de fumeurs actifs significativement plus faible dans la population Covid-19 que dans la population générale », a indiqué l’AP-HP.

19:43 – 3 décès de plus au centre hospitalier de Dunkerque

À l’hôpital de Dunkerque (Nord), trois patients de plus atteints du Covid-19 sont décédés depuis ce mercredi, rapporte La Voix du Nord. Ce vendredi, 10 personnes touchées par le virus sont prises en charge dans le service de réanimation du centre hospitalier, et 43 en hospitalisation conventionnelle.

19:28 – 51 cas positifs et cas contacts dans un Ephad à Bezons

À Bezons, dans le Val-d’Oise, les familles des résidents de l’Ehpad Arc-en-Ciel sont inquiètes, indique La Gazette du Val d’Oise. D’après la mairie de la ville, 51 personnes ont été testées positives ou cas contacts. La mairie a toutefois précisé que l’Agence régionale de santé estime que la situation est « parfaitement sous contrôle ». Dans une lettre adressée le 9 novembre à la directrice de l’établissement, plusieurs familles des résidents ont écrit : « Nous sommes très inquiets de la tournure de la situation sanitaire. » Les signataires se posent plusieurs questions, à savoir : « Quel est le protocole mis en place ? Les résidents atteints du Covid sont-ils isolés ? Sont-ils dans leur chambre ? Comment réagissent nos parents face à cette épreuve ? Comment leur avez vous expliqué ? Est-ce une psychologue ou vos équipes ? ». La directrice de l’Ehpad leur a répondu à travers un mail : « L’ensemble des résidents positifs sont asymptomatiques et se portent bien. Les équipes sont mobilisées et attentives à l’état de santé tant physique que psychologique de nos résidents. Nous renforçons en parallèle les équipes pour prendre soin d’eux. »

19:13 – Gérard Sourisseau (Delpharm) : « La lumière au bout du tunnel »

Les laboratoires Pfizer et BioNTech ont choisi le site Delpharm de Saint-Rémy-sur-Avre, en Eure-et-Loire, pour fabriquer les premières doses du tant attendu vaccin contre le Covid-19. Interrogé par France 3 Centre Val-de-Loire, Gérard Sourisseau, le président de l’Agglo du Pays de Dreux, a réagi à cette nouvelle : « C’est une bouffée d’oxygène pour l’emploi local. Mais au-delà de ça, à l’échelle nationale, c’est le premier laboratoire qui va produire un vaccin, et avec toute la déprime qu’on connaît actuellement, c’est comme la lumière au bout du tunnel. » Et de conclure : « C’est encore mieux si ça se fait chez nous. »

18:58 – Enquête ouverte pour « homicide involontaire » dans un Ehpad à Clamart

Une enquête a été ouverte après la mort d’une résidente touchée par le Covid-19, dans l’Ehpad Bel-Air situé à Clamart (Hauts-de-Seine), indique l’AFP dont Le Parisien se fait l’écho. Une information judiciaire pour « homicide involontaire par manquement délibéré d’une obligation particulière de prudence » et « non-assistance à personne en danger » a été ouverte contre X. D’après l’avocat de la petite-fille de cette femme qui était âgée de 96 ans, sa cliente « s’est rendue compte via les échanges en FaceTime qu’elle pouvait avoir avec sa grand-mère qu’il n’y avait pas le respect des gestes de protection ».

18:43 – Appels à volontaires en Isère et Haute-Savoie

Les départements de l’Isère et de Haute-Savoie ont lancé des appels à volontaires pour renforcer les équipes au sein des Ehpad des deux départements, indique France Bleu. En effet, les membres des personnels des établissements sont très fatigués voire en arrêt. En Isère, on comptait 906 absents dans les 101 Ehpad du département, et 63 au sein des résidences autonomie. Les Ehpad sont les plus concernés par l’absentéisme. « Cela représente 20 % de leurs personnels, dans des structures déjà en tension », a souligné le président Jean-Pierre Barbier, en conférence de presse.

18:32 – Le profil des patients hospitalisés

Selon le dernier point épidémiologique de Santé publique France, parmi les 208 367 patients hospitalisés depuis le 1er mars pour une infection au Covid-19, l’âge médian est de 72 ans et 53 % sont des hommes. En outre, parmi les 31 743 patients décédés des suites de la maladie, 73 % étaient âgés de 75 ans et plus et 59 % étaient des hommes.

18:16 – Un cluster détecté dans l’Orne après un rassemblement religieux

Dans l’Orne, trente-cinq personnes ont été testées positives au Covid-19 à la suite d’un pèlerinage organisé à La Chapelle-Montligeon, rapporte France Bleu. Près de 200 catholiques s’étaient réunis pour cet évènement religieux, qui a eu lieu juste avant le déconfinement, et alors que le département était en « zone active de circulation du virus ». Les personnes contaminées sont originaires des régions Bretagne, Pays de la Loire et Normandie.

18:01 – La mairie de Paris prête à vacciner « 30 à 40 % » de la population « dès janvier »

L’adjointe à la Santé de la mairie de Paris, Anne Souyris, a indiqué ce vendredi que la municipalité se tient prête à vacciner « 30 à 40 % » de la population parisienne contre le Covid-19 à partir de janvier, en ciblant « les plus de 65 ans et les plus fragiles ». Une « deuxième phase de vaccination » pour le reste des plus de deux millions de Parisiens sera ensuite réalisée « en médecine de ville », a-t-elle précisé.

17:29 – Le bilan des décès en Occitanie

Selon le dernier bilan du Covid-19 en Occitanie, 1 461 personnes sont mortes des suites de la maladie, dont 32 de plus en 24 heures. À la date du 19 novembre, 2 088 patients sont toujours hospitalisés pour une infection au nouveau coronavirus, dont 145 nouveaux admis dans les dernières 24 heures. 373 malades se trouvent en réanimation, dont 34 nouvelles entrées en 24 heures.

17:14 – 23 morts depuis le 1er septembre dans l’Indre

Le docteur Christian Moreau, référent Covid-19 de l’Indre pour l’Agence régionale de santé, a indiqué ce vendredi auprès de La Nouvelle République qu’une « amorce de diminution » des cas de Covid-19 est observée « sur la quasi-totalité des communes du département et notamment à Châteauroux ». De 898 cas de nouveau coronavirus enregistrés le 14 novembre, le département est redescendu à 745 cas jeudi, dont 235 à Châteauroux.

17:04 – Le Covid-19, plus « complexe qu’une simple maladie respiratoire »

L’infection au Covid-19 peut entraîner chez certains malades une perte de goût et d’odorat. « C’est typiquement une atteinte neurologique. Si vous arrivez à sentir, c’est uniquement parce que vous avez des cellules qui, par des ramifications nerveuses, informent votre cerveau de ce que vous avez senti. C’est donc un des premiers signes de la maladie, montrant que le nouveau coronavirus est plus complexe qu’une simple maladie respiratoire », a expliqué le professeur Gérard Saillant, président de l’institut du Cerveau, sur le plateau de BFMTV.

16:45 – La situation sanitaire dans les Ehpad

Depuis le 1er mars et jusqu’au 15 novembre 2020, 101 482 cas confirmés de Covid-19 ont été enregistrés dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées (EHPAD et autres EPHA) par Santé publique France. 14 398 résidents de ces établissements sont décédés des suites du nouveau coronavirus sur la période de référence.

16:29 – Le bilan de l’épidémie dans le Centre-Val de Loire

Au total, depuis le début de l’épidémie de Covid-19, 899 personnes sont mortes des suites de la maladie, dont 28 de plus en 24 heures, selon les dernières données de Santé publique France. 3 920 patients sont toutefois sortis de l’hôpital, dont 78 de plus en 24 heures.

16:15 – 80 morts dans les Hautes-Alpes depuis octobre

Selon l’Agence régionale de santé, 105 personnes sont décédées de la Covid-19 depuis le mois de mars, dont 80 depuis le 15 octobre. À la date du 19 novembre, 188 personnes sont toujours hospitalisées dans les établissements du département pour une infection au Covid-19, dont 19 en réanimation, sur les 29 lits disponibles. 47 clusters ont été identifiés sur le département.

16:03 – Emmanuel Macron s’exprimera mardi ou mercredi soir

Selon des informations du Parisien, Emmanuel Macron devrait s’adresser aux Français mardi ou mercredi soir, près d’un mois après l’entrée en vigueur du nouveau confinement. Il devrait aborder l’évolution de l’épidémie de Covid-19 en France à la suite de cette mesure, et pourrait également aborder la question d’un allègement du confinement.

15:45 – Près de deux millions de cas positifs depuis mai

Dans son dernier point épidémiologique hebdomadaire, Santé publique France enregistre, entre le 13 mai et le 18 novembre, 1 889 083 cas de Covid-19 confirmés par PCR. Au 18 novembre 2020, un total de 2 065 138 cas confirmés de COVID-19 a été rapporté à Santé publique France depuis la mise en place de la surveillance en janvier 2020.

15:28 – 342 patients en réanimation dans le Grand Est

Selon le dernier bilan du Covid-19, au 19 novembre, 342 personnes se trouvent en réanimation dans le Grand Est, dont 21 nouvelles entrées en 24 heures. Au total, 2 630 patients sont toujours hospitalisés pour une infection au nouveau coronavirus, dont 208 de plus dans les dernières 24 heures.

LIRE PLUS

Suivez l’évolution du coronavirus dans votre commune grâce à la carte ci-dessous. Cliquez sur un département pour afficher la liste des communes. Retrouvez aussi tous les détails sur cette cartographie et le point complet par ville et par département dans notre article sur la carte du Covid en France



Source

Powered by moviekillers.com