#coronavirus #COVID19 Coronavirus : à l'heure du couvre-feu, un restaurateur corrézien à Paris fait face – France Bleu

#coronavirus #COVID19

« Je n’ai fait qu’une dizaine de couverts maintenant le soir ! «  Benoît Gauthier est amer. Ce chef corrézien tient deux restaurants à Paris dans le 15ème arrondissement. « Le Grand Pan », un bistro gastronomique, et « Le Petit Pan », bar à tapas avec des produits frais, sont ouverts depuis 13 ans et 7 ans. Avec le couvre-feu, le chef a observé ce week-end que « les gens ont un peu peur de sortir. Ils ne veulent pas prendre le risque de recevoir une amende. »

« On en a ras-le-bol ! »

Avec ce couvre-feu dès 21h, Benoît Gauthier a décidé de fermer son bar à tapas le soir. « Mes salariés sont au chômage partiel le soir. Pour le bistro, j’ai décidé de le garder ouvert le soir. Avec l’aide de ma femme au service, nous sommes seuls . »

Durant le confinement, ce chef avait décidé de développer la vente à emporter pour compenser la fermeture. Aujourd’hui, il réfléchit encore de nouvelles formules pour récupérer des clients comme par exemple mettre en palce des brunchs le dimanche midi.  » On en a ras-le bol un peu car là, j’ai épuisé toutes les idées et les concepts de la restauration , sourit le chef corrézien, ça commence à être très compliqué. »

Un couvre-feu à 21h qui pose question

Le chef trouve que l’heure du début du couvre-feu n’est pas adaptée. « Si le couvre-feu était à 20h au moins on ne se pose pas la question et on n’ouvre pas le soir. Si c’était à 22h, on peut faire un plein service. Mais là à 21h, avec le trajet pour rentrer chez soit, il faut que les gens viennent vers 18h30/19h. » Une solution qui rend sceptique Benoît Gauthier :  » Moi, à cette heure-ci, je ne vais pas au restaurant. »  



Source

Powered by moviekillers.com