#coronavirus #COVID19 Serie A: un doublé de Zlatan offre le derby à Milan contre l'Inter – RMC Sport

#coronavirus #COVID19

Ils attendaient ça depuis janvier 2016. Plus de quatre ans après leur dernière victoire dans le derby, les joueurs de l’AC Milan sont venus à bout de l’Inter ce samedi (2-1) grâce à un doublé de Zlatan Ibrahimovic. Guéri du coronavirus, le Suédois a prouvé face à son ancien club qu’il était toujours l’un des meilleurs attaquants du monde du haut de ses 39 ans.

Ses troisième et quatrième buts de la saison en Serie A permettent à son équipe de conforter sa place de leader avec douze points pris sur douze possibles.

Un doublé express pour Zlatan

Toujours très attendu, ce derby l’était encore un peu plus au vu du début de saison réalisé par les deux frères ennemis. D’un côté, l’AC Milan se présentait à Giuseppe Meazza en pleine confiance après avoir gagné ses trois premiers matchs de championnat. Même sérénité dans les rangs de l’Inter avec deux victoires et un seul nul (contre la Lazio) avant ce choc. Au-delà de la rivalité, l’objectif pour les Rossoneri était de poursuivre cette belle série.

Pour les Nerazzurri, dont l’effectif a été construit pour faire tomber la Juve et aller chercher le Scudetto, il s’agissait de frapper un grand coup. Ce duel s’annonçait excitant et il n’a pas déçu. 

Le premier acte s’est déroulé sans le moindre temps mort et il n’a fallu attendre que douze minutes pour assister à l’ouverture du score. Déstabilisé dans la surface par Aleksandar Kolarov, Ibrahimovic a assumé ses responsabilités. Son penalty a été repoussé par Samir Handanovic, mais l’ancien Parisien a bien suivi et est parvenu à envoyer le ballon au fond des filets du pied gauche. Quatre minutes avant de gifler l’Inter une seconde fois. Trouvé par l’ancien Lillois Rafael Leão, il s’est offert un doublé d’une reprise imparable du plat du pied droit (16e). Pas de quoi décourager les locaux. Sans surprise, c’est Romelu Lukaku qui s’est chargé de relancer le suspense.

Lukaku a tenté encore et encore

A la réception d’un centre d’Ivan Perisic, le Belge a échappé à la vigilance de Theo Hernandez et surgi pour ajuster Gianluigi Donnarumma (29e). Club et sélection confondus, il en est désormais à sept buts inscrits en six matchs disputés depuis le début de la saison. Sous l’impulsion de son numéro neuf, l’Inter a alors haussé le ton pour se procurer plusieurs grosses occasions par Lautaro Martinez, Nicolo Barella ou encore Lukaku, forcément.

Si le rythme est quelque peu retombé en seconde période, l’ancien joueur de Manchester United a continué de se démener et d’épuiser la défense milanaise. Il a bien cru obtenir un penalty après avoir été heurté par Donnarumma, mais le corps arbitral s’est rendu compte qu’il était hors-jeu sur cette action (75e).

Si les hommes d’Antonio Conte ont poussé dans le dernier quart d’heure pour tenter d’arracher l’égalisation, ceux de Stefano Pioli ont su résisté jusqu’au bout, à l’image de cette intervention salvatrice d’Hernandez devant Lukaku (90e+3), pour retrouver le goût si particulier d’une victoire dans un derby.



Source

Powered by moviekillers.com