#coronavirus #COVID19 EN DIRECT – Coronavirus: Au lendemain des annonces d’Emmanuel Macron, le Premier ministre Jean Castex org… – Le Blog Coronavirus-fr.com

#coronavirus #COVID19

15h06: Le point sur ce qu’il faut retenir de la conférence de presse du Premier ministre Jean Castex

«Commerces», «services» et «lieux recevant du public» fermés de 21H00 à 6H00 en Île-de-France et huit métropoles, les fêtes privées comme les mariages interdites dans les établissements recevant du public partout en France: Jean Castex a détaillé jeudi les nouvelles mesures pour lutter contre l’épidémie.

A Paris et sa grande couronne, ainsi que dans les huit métropoles en niveau d’alerte maximale (Lyon, Lille, Toulouse, Montpellier, Saint-Etienne, Aix-Marseille, Rouen et Grenoble), «à 21H00, chacun devra être chez soi», a indiqué le Premier ministre lors d’une conférence de presse, entouré de quatre de ses ministres.

«Tous les lieux, commerces ou services recevant du public, seront fermés», a précisé Jean Castex.

Le chef du gouvernement a également dressé la liste des exemptions, parmi lesquelles «les établissements de santé, médico-sociaux» ou encore les restaurants pratiquant la livraison à domicile.

«Si vous avez un train ou un avion qui arrive ou qui part après 21h, il faudra le cas échéant pouvoir montrer votre billet si vous êtes contrôlé», a-t-il ajouté, en soulignant que les déplacements «pour sortir votre animal de compagnie, près de chez vous», seront également tolérés.

Un système d’attestation, similaire à celui mis en place lors du confinement du printemps, sera à nouveau mis en place, avec les mêmes sanctions en cas d’infraction à la règle: une amende de 135 euros, jusqu’à 6 mois d’emprisonnement possible et 3.750 euros d’amende en cas de double récidive.

En outre, toutes les entreprises de moins de 50 salariés situées dans les zones de couvre-feu seront éligibles au fonds de solidarité jusqu’à 1.500 euros si leur perte de chiffre d’affaires atteint 50%, et ce tant que le couvre-feu durera, a annoncé le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire.

Pour les hôtels, cafés et restaurants, le fonds de solidarité jusqu’à 10.000 euros pourra être perçu par les entreprises ayant une perte de chiffre d’affaires d’au moins 50%, et non plus 70%, a ajouté le ministre lors de cette conférence de presse.

Le Premier ministre a également durci les règles sur l’ensemble du territoire: «toutes les fêtes privées – comme les mariages ou les soirées étudiantes – qui se tiennent dans des salles des fêtes, dans des salles polyvalentes ou tout autre établissement recevant du public seront interdites», a-t-il décidé, alors que cette restriction ne s’appliquait jusqu’alors que dans les zones en niveau d’alerte maximale.

De même, «tous les restaurants de France appliqueront le protocole sanitaire qui a été récemment renforcé et prévoit notamment la limitation à six du nombre de clients par table» ainsi que «l’enregistrement du nom des clients pour faciliter le +contact tracing+».

14h02: Le Premier ministre Jean Castex et plusieurs ministres s’expriment devant les journalistes

« L’épidémie en France connait un net rebond », « La France est placée en état d’urgence sanitaire à compter de samedi minuit »

« Le nombre de cas augmente chez les personnes âgées », a déclaré le Premier ministre. « Depuis une dizaine de jours, il y a eu une accélération soudaine et spectaculaire » de l’épidémie. L’accélération épidémique va « se traduire par l’arrivée de très nombreux patients dans les hôpitaux »

« La rentrée scolaire s’est bien passée. Seuls 29 établissements scolaires sur 62.000 sont fermés »

Le protocole sanitaire est renforcé pour « tous les restaurants en France »

« J’entends dire que la bonne réponse aurait été de créer massivement des lits supplémentaires en réanimation. C’est doublement faux »

« La seule vraie stratégie possible, c’est le freinage de l’épidémie par le respect strict des gestes barrière et la réduction des contacts et des interactions sociales »

« Le couvre-feu sanitaire entre en vigueur vendredi à minuit », « A 21h, chacun devra être chez soi. Tous les lieux recevant du public resteront fermés », « Certains déplacements resteront autorisés : pour des raisons de santé, pour des raisons professionnels, si vous avez un train ou un avion qui part après 21h, si vous devez vous rendre auprès d’un proche en situation de dépendance, pour promener votre animal de compagnie près de chez vous »

« Commerces », « services » et « lieux recevant du public » fermés durant le couvre-feu, « sauf exceptions »

Une attestation vous sera demandée et sera téléchargeable sur le site du Ministère de l’Intérieur. Elle sera disponible également sur son téléphone. Un numéro vert a été mis en place : 0 800 130 00.

« 12 000 policiers et gendarmes seront, chaque nuit entre 21 heures et 6 heures, chargés de faire vérifier effectivement les interdictions » (Gérald Darmanin). En cas de non respect du couvre-feu : « Une amende de 135 euros » est mise en place.

Les restaurants pratiquant la livraison à domicile bénéficieront d’une exception. « Toutes les fêtes privées (mariages, fêtes étudiantes) sont interdites sur l’ensemble du territoire »

« Il est demandé aux entreprises, et tout particulièrement à celles qui sont dans les zones où s’applique le couvre-feu, de définir un nombre de jours minimal de télétravail par semaine pour les postes qui le permettent », indique Elisabeth Borne

Le dispositif de prêt garanti par l’État (PGE) est prolongé du 31 décembre 2020 jusqu’à 30 juin 2021, a annoncé jeudi le ministre de l’Économie Bruno Le Maire. D’autre part, le ministre a demandé «à la Fédération bancaire française d’examiner un report du remboursement de ces prêts pour une année supplémentaire pour les entreprises qui en ont réellement besoin».

Une prime de 150 euros sera versée à chaque personne bénéficiant du RSA et des APL. En plus de cette somme, 100 euros supplémentaires seront disponible pour chaque enfant. Cette aide sera versée avant la fin de et concernera 4,5 millions de foyers »

Le Ministre de la Santé Olivier Véran annonce la commande de « 5 millions de tests antigéniques ». « D’ici à quelques semaines, une personne symptomatique pourra être testée directement chez son médecin »

Une enveloppe de 100 millions d’euros sera déléguée aux Agences Régionales de Santé. « Le versement des sommes décidées pour le personnel soignant lors du Ségur de la Santé sera anticipé (…) avant la fin de l’année 2020 », déclare Jean Castex

Un billet de train ou d’avion après 21h « vaudra dérogation », déclare Jean Castex

« Tant que le virus sera là, nous ne pourrons pas vivre normalement », « Il faut accepter ces mesures, pas pour nous faire plaisir, mais parce que c’est dans l’intérêt collectif, dans l’intérêt de chacun »

13h12: Le Premier ministre, Jean Castex, accompagné des ministres de la Santé, Olivier Véran, de l’Intérieur, Gérald Darmanin, de l’Economie, Bruno Le Maire, et du Travail, Elisabeth Borne, doivent détailler ces nouvelles mesures lors d’une conférence de presse à 14H00.

Le ministre des Comptes publics, Olivier Dussopt, a indiqué que se posera «très certainement la question du financement des mesures annoncées et qui seront précisées» par le Premier ministre, en évoquant la possibilité d’amender le budget 2021 en cours d’examen au parlement.

Certaines mesures seront par ailleurs prises dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire qui a été rétabli mercredi par décret après avoir été imposé du 23 mars au 10 juillet.

«L’objectif c’est de pouvoir continuer à avoir une vie économique, que les écoles, les lycées et les universités soient ouvertes, que nos concitoyens puissent travailler tout à fait normalement et qu’il puisse y avoir une vie sociale» même restreinte, a justifié le président.

Des amendes de 135 euros seront dressées en cas de non respect du couvre-feu et des dérogations seront accordées, par exemple pour ceux qui «rentrent du travail après 21H00, ou qui travaillent de nuit», a-t-il indiqué.

En revanche, il n’y aura ni restrictions de transport lors du couvre-feu, ni de limites de déplacements entre les régions, a-t-il précisé, en ajoutant que ces mesures n’empêcheront pas les gens de partir en vacances de la Toussaint qui débutent vendredi soir.

13h07: Au lendemain de l’annonce choc d’une mise en place de couvre-feux nocturnes en Île-de-France et dans huit métropoles à partir de samedi, le gouvernement va devoir faire de la pédagogie, jeudi, avec une conférence de presse de Jean Castex face aux critiques de certains secteurs touchés comme la restauration.

Mercredi soir, Emmanuel Macron a décrété un couvre-feu total à Paris et dans sa région, «où le virus circule très activement», ainsi que dans les métropoles de Lille, Grenoble, Lyon, Aix-Marseille, Montpellier, Rouen, Toulouse et Saint-Etienne.

Ces villes, qui concentrent 20 millions d’habitants, sont les plus touchées par la reprise de l’épidémie depuis la rentrée et le gouvernement prévoit d’étendre la mesure jusqu’au 1er décembre si le Parlement l’autorisait.

«Nous sommes dans une situation qui est préoccupante et qui justifie que nous ne soyons ni inactifs, ni dans la panique», a déclaré le chef de l’Etat lors d’un entretien sur TF1 et France 2.

Les derniers chiffres montrent encore une aggravation de la situation avec plus de 100 morts et 193 personnes admises en réanimation sur 24 heures. L’épidémie a déjà fait plus de 32.000 morts en France.

Afin de réussir à baisser le nombre de contaminations «par jour de 20.000 (actuellement) à 3.000 ou 5.000», «nous devons prendre des mesures plus strictes» que celles prises ces derniers mois, a affirmé le chef de l’Etat.



Source

Powered by moviekillers.com