#coronavirus #COVID19 Coronavirus: les cafés et restaurants fermés dès lundi pendant 4 semaines partout en Belgique (direct) – Le Soir

#coronavirus #COVID19

Les cafés et restaurants seront fermés durant quatre semaines dès lundi, a-t-on appris vendredi de source officieuse alors que le comité de concertation se termine. Une évaluation de la mesure aura lieu après deux semaines. Des compensations sont promises.

La conférence de presse du Comité de concertation est officiellement annoncée pour 19h30.

Les ministres des gouvernements fédéral et des Communautés et Régions se sont réunis depuis 14h au Palais d’Egmont. Ils ont discuté des mesures supplémentaires à prendre pour endiguer la propagation du coronavirus. Après plusieurs heures de réunion, des bilatérales ont été organisées. Cela n’avait jamais été nécessaire auparavant, sauf lors de la décision de la fermeture des écoles.

« Des mesures supplémentaires sont nécessaires » en vue de limiter la propagation du coronavirus (Covid-19), a affirmé jeudi à la Chambre le Premier ministre Alexander De Croo (Open VLD). « Le nombre de cas augmente de manière exponentielle », a-t-il observé. « J’espère que plus personne ne doit être convaincu de la gravité de la situation. (…) Les hôpitaux sont à un moment charnière. Ils se posent la question du report de certains soins réguliers. Les projections sont très claires. Nous allons avoir exactement la même situation dans d’autres provinces qu’à Bruxelles. »

À bonnes sources, on nous confirme qu’un couvre-feu est l’une des pistes qui sera évoquée par les politiques ce vendredi. Mais les opinions divergent énormément, sur l’intérêt de la mesure et sur l’horaire de début. 23 heures pourrait être un bon compromis. Il y a moins de débat sur l’heure de fin, à savoir 6 heures du matin.

L’annonce de cette mesure dans plusieurs métropoles françaises a renforcé la probabilité d’un tel scénario. Elle est « sur la table », a confirmé le vice-Premier ministre PS et ministre de l’Emploi, Pierre-Yves Dermagne. « Notre volonté est d’avoir des mesures claires, fortes et compréhensibles pour la population. La situation est particulièrement critique dans plusieurs hôpitaux. On doit en tenir compte », a-t-il ajouté.

Si un couvre-feu devait être décidé, il faudrait encore s’accorder sur les modalités et surtout les endroits où s’appliquera la mesure, dans tout le pays ou dans certaines régions particulièrement touchées. En Belgique, la progression de la pandémie est particulièrement importante en Wallonie et à Bruxelles, et moins forte en Flandre.

La mesure devrait s’inscrire dans le cadre d’un « baromètre » qui réglerait l’instauration de mesures en fonction de couleurs ou de phases. Les experts de la Cellule d’évaluation fédérale (Celeval) ont planché sur l’élaboration de cet instrument qui est soumis aux différents ministres.

La question du soutien aux secteurs touchés par les mesures pourrait également être abordée. La ministre flamande de l’Economie et de l’Emploi, Hilde Crevits, participe à la réunion. Le ministre des Indépendants, David Clarinval, a fait savoir à son arrivée qu’il avait déposé sur la table du conseil des ministres la prolongation du droit-passerelle jusqu’à la fin de l’année.

« On devra immédiatement envisager les mesures de soutien aux secteurs touchés », a souligné M. Dermagne.

Une situation « préoccupante »

Invitée sur la matinale de la Première, Christie Morreale (PS), ministre wallonne de la Santé, a reconnu que « la situation était préoccupante ». La ministre a d’ailleurs prononcé le mot « reconfinement » en confirmant que les liens sociaux seraient encore plus limités. L’objectif, lui, reste le même : garder les écoles ouvertes et garantir l’accès aux soins de santé. Reste à trouver un consensus politique à la table du Comité de concertation ce vendredi après-midi.

Entre le 6 et le 12 octobre, il y a eu en moyenne 5.976,3 nouvelles infections au coronavirus par jour. Pour la seule journée de lundi, c’est plus de 8.500 nouvelles infections qui ont été enregistrées. Un chiffre jamais atteint dans notre pays. « Nous battons les records jour après jour. Nous nous attendons à atteindre pour mardi 10.000 cas positifs même si les chiffres ne sont pas encore consolidés », s’est désolé Yves Van Laethem lors du point presse du Centre de crise ce vendredi matin.

« Nous allons vivre une étape importante aujourd’hui, le nouveau gouvernement va nous présenter le baromètre et des mesures plus sévères que celles que nous connaissons », a indiqué Yves Van Laethem. « Sur le plan médical, il est indubitable pour tout le monde que de nouvelles mesures sont nécessaires. Les indicateurs sont et restent dans le rouge. »

Le scientifique a lancé un appel à la population à ne pas reproduire des comportements vus en mars comme « des soirées débridées dans lesquelles on essaye de profiter d’un certain nombre de choses. »



Source

Powered by moviekillers.com