#MaladieDeKawasaki Covid-19 : malgré les inquiétudes, la rentrée a lieu "comme prévu" – Magic Maman

#coronavirus #MaladieDeKawasaki

Ce lundi 4 janvier, écoliers, collégiens et lycéens reprennent les cours après les vacances de Noël. Si le gouvernement a souhaité que la rentrée se passe comme prévue, des scientifiques et collectifs d’enseignants ont fait part de leurs inquiétudes sur les réseaux sociaux. Celles-ci concernent les nouveaux variants du coronavirus observées en Angleterre et en Afrique du Sud, qui semblent être plus contagieux chez les jeunes.

Les enseignants et scientifiques inquiets

Pour le collectif Écoles et familles oubliées, « les enfants et leurs familles sont […] en danger. […] A ce jour, dans les classes et dans les cantines, le caractère facultatif de la distanciation physique, le protocole d’aération et la limitation du brassage insuffisants, ne permettent pas de prévenir la contamination en milieu scolaire », lit-on dans une lettre ouverte. Le collectif Les Stylos Rouges fait la même estimation, en soulignant que certains pays européens comme l’Angleterre, l’Irlande, la Grèce, les Pays-Bas et l’Allemagne ont décidé de garder les écoles fermées partout ou dans certaines régions « pour freiner l’épidémie, à cause des variants plus contagieux ».

Des scientifiques ont également appelé à décaler la rentrée, comme le Pr Antoine Flahault, directeur de l’Institut de santé globale de l’Université de Genève, qui a déclaré sur Twitter : « Avec l’aggravation de la situation au Royaume-Uni et en Irlande, ne commettons pas la même erreur que lors de l’arrivée de la 1ère vague en Italie, pas de procrastination en Europe : ne rouvrons pas les écoles début janvier, mais vaccinons, vaccinons, vaccinons d’abord. » Dans le Journal du Dimanche, Jérôme Salomon, président du conseil scientifique et directeur de Santé Publique France, estime lui aussi que le brassage des enfants pendant les fêtes puis à la rentrée « peut rebattre les cartes de la situation épidémiologique ». En évoquant les nouvelles formes du SARS-CoV-2, il ajoute : « Elles toucheraient aussi davantage les jeunes, dont la possibilité de diffuser le virus pourrait être plus élevée qu’en population générale. Il faut donc qu’on soit très attentif aux milieux scolaire et universitaire ».

La rentrée organisée comme prévu mais avec plus de tests

Interpellé par les enseignants et les scientifiques, Jean-Michel Blanquer a réagi hier sur BFM TV. Le ministre de la Santé a affirmé que les élèves devaient retourner à l’école ce lundi « comme prévu », en suivant « le protocole sanitaire renforcé » qui pourrait être « accentué » si besoin. « On va déployer encore plus fortement les tests », a assuré le ministre de l’Éducation nationale. « On est toujours capables d’ajustements dans le futur si nécessaire », a-t-il ajouté en affirmant : « On est très attentifs, on reste vigilants ».

Blanquer précise que des mesures territoriales pourraient être prises si cela s’avérait nécessaire selon l’évolution des chiffres de l’épidémie. « Si les choses devaient s’aggraver dans certains départements on pourrait reprendre des mesures spécifiques », a-t-il indiqué. Le ministre précise que, « à ce stade, cependant, ce n’est pas envisagé ».



Source

Powered by moviekillers.com